D’une princesse à la création de Colpo

Saviez-vous, que de par la conviction d’une femme, une commune est née ?

Cette commune, c’est Colpo, comprenant en 2015, 2 274 habitants (source : insee.fr), elle possédait néanmoins 973 habitants deux ans après sa création, en 1864.

La Princesse Baciocchi

Élisa par Marie-Guillemine Benoist en 1810. art.com

Si cette commune existe aujourd’hui, c’est grâce à cette femme, fille de Félix Baciocchi et d’Elisa Bonaparte ainsi que nièce de l’illustre Empereur Napoléon Bonaparte…

En effet, la Princesse Baciocchi, de son nom de naissance Elisa Napoléone Baciocchi, naît le 3 juin 1806 à Lucques, en Toscane.

Mariée à tout juste dix-huit ans, le 27 novembre 1824, avec le comte  Filippo Camerata-Passionei di Mazzoleni, de cette union naîtra son unique fils,  Charles Félix Jean-Baptiste Camerata-Passionei di Mazzoleni, en 1826.

Mais, car il y avait bien un mais dans cette histoire, tous deux se séparèrent peu après cette évènement. Cependant, ils ne divorcent pas, elle reste officiellement son épouse et lui son époux !…

S’en suit une série d’évènements dans sa vie qui n’importeront que peu dans la création de Colpo ; ils ne seront détaillés ici… !

Lors du sacre de son cousin germain Louis-Napoléon Bonarte, époux de la célèbre Impératrice Eugénie, devenu sous le pouvoir Napoléon III, la Princesse en profite alors pour s’installer en France, où elle s’achète un Château à Fontenay-Trésigny, ville proche située de Paris.

Fort malheureusement, un décès tragique se produit, en 1853, celui de son fils, s’étant suicidé pour ne pas pouvoir se marié avec sa réelle bien aimée, sa maîtresse, une actrice…

Tandis qu’il est mort, Madame Napoléone (Surnom de la Princesse), sombre dans une maladie, la dépression…

A partir de ce moment, Elisa Baciocchi évitera la Cour, elle se retirera même en Bretagne, étonnant pour une femme aisée qui à la moyens d’habiter en ville pour l’époque…

Un personnage au langage fleuri

« Elle avait un langage fleuri puisé au fond des écuries » relate Jean-Etienne Picaut, dans un article paru dans Le Télégramme.

Sortie peu à peu de sa dépression, elle reprend au même rythme son caractère, celui d’une femme de conviction qui n’avait besoin de personne et surtout pas d’un homme pour la diriger. De plus, la princesse est toujours officiellement mariée !

Cependant, Elisa opte pour un amour en union libre, elle entretient une relation avec un lieutenant nommé Poupard, ce qui lui voudra le surnom de « la Poupardière » !

De plus, la princesse fit construire, afin d’y demeurer, le domaine de Korn-Er-Houët, alors sur la commune de Grand-Champs.

Le domaine de Korn-er-Houët – http://www.jeansegura.fr/

Le domaine est prévu pour contenir trois fermes. La Princesse veut tout faire pour que le domaine soit un exemple moderne de l’agriculture pour la France Entière… !

« Le , l’Empereur et l’Impératrice Eugénie viennent visiter les lieux et sont frappés par l’efficacité de leur cousine. Du coup Napoléon III s’engage à financer près de Vannes un bourg-modèle doté d’une mairie, d’une école et d’un hôpital. »

— Florence Vidal, Elisa Bonaparte, 2005, p. 251.

Mais ce n’est pas tout ; une idée folle lui traverse l’esprit, elle veut créer, comme sa mère l’avait déjà fait, un village, ici, dans le Morbihan !

Grâce au soutien de son cousin l’Empereur, morale et surtout financier, elle parvient, à force de conviction, à faire aboutir son souhait qui est donc réaliser, Colpo est né !

Ce n’est qu’en 1864 que la commune est officiellement indépendante. Toutefois, les bâtiments verront le jour seulement deux ans plus tard, en 1866.

La Fin de sa vie

En 1869, des suites d’une chute de cheval, Madame Napoléone décède, au domaine qu’elle avait fait construit quelques années auparavant…

15 000 personnes seront présents à son enterrement, la plus part venant de Paris par la voie ferroviaire…. !

Et le domaine de Korn-Er-Houët ?

Le château de Korn-Er-Houët est aujourd’hui utilisé en tant que maison de convalescence… ! Il porte d’ailleurs toujours ce nom !

Le Château Aujourd’hui – http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu/

A Savoir :

Korn-Er-Houët désigne en breton « Coin du Bois » !

 

Publicités

2 réflexions sur “D’une princesse à la création de Colpo

  1. Cette article était très intéressant, merci de faire toutes ses recherches pour nous publier quelque chose de magnifique. Surtout avec ton style d’écriture raffiné, c’est la cerise sur le gâteau

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s