Rencontre à Paris #RDVAncestral

Je découvrais Paris, en ce mois d’été 1919…

Alors que j’avais décidé de me rendre en un lieu où mes oreilles y pourraient être enrichies de musique classique, et où mes yeux, pourraient, quant à eux, admirer danseurs et danseuses…

Sur le trottoir de l’Avenue de Breteuil, à Paris 7e,  j’attendais tout en appelant un taxi…

Quelques minutes plus tard, une automobile à la carrosserie d’un noir brillant s’arrêta ; à son bord un charmant jeune homme vêtu d’un costume noir tandis que sa cravate demeurait blanche… Ses cheveux étaient bien coiffés et il portait, sur sa tête, un beau chapeau…

Il me demanda où ma conscience souhaitait m’emmener. Je reste le fixer, le temps semble s’être arrêté pour moi, tandis que la vie des autres suit son cours… ! Je demeurais submergé par les émotions…

Bredouillant mes mots je lui répondis, avec une touche d’émotion « Opéra Garnier ». Il descend de sa voiture, m’ouvre la porte et me laisse m’y installer… !

Assis sur une confortable banquette à l’arrière de l’automobile, je me permets de lui poser une question qui me brûle les lèvres…

  • Vous êtes Joseph Le Gal ?

Il me sourit puis me répondit :

  • Oui mon p’tit gars ! Pourquoi don’ ?

Comment lui annoncer, que je suis, non pas son « p’tit gars » mais plutôt son arrière-petit-fils au sens propre !? Que penserait-il ?

  • Je suis le petit-fils de Vincent… Dis-je naïvement

Il se tourna vers moi, alors que nous étions dans les embouteillages et me dit, tout en songeant, qu’il ne connaissait pas de Vincent qui aurait des petits-enfants ou du moins un petit-fils…

Réfléchissant à mon tour, je me rendis compte, que Vincent, son fils, ne naîtra qu’en 1933, nous étions alors qu’en 1919…

Il me regarda tout en fronçant les sourcils, me posant cette question, anodine :

  •  Qui es-tu ?
  • Maëlann Le Gal… le petit-fils de Vincent qui n’est pas encore né mais laissez tomber … !

Il comprend en un instant que nous portons le même nom et qu’une parenté peut être possible… !

  • Comment ça ; « pas encore né » ?
  • Vous aurez des enfants avec Augustine et vous habiterez à Billio… : vous verrez…

Son visage s’égaya soudainement, un sourire vint garnir celui-ci jusqu’alors troublé ; Joseph me reprend :

  • C’la m’étonnerait qu’on vive à Billio… On vivra à Paris avec ‘Justine !

Je ne dis rien, ma grand’tante, sa fille, m’avait raconté ; lui voulait vivre à Paris tandis qu’elle voulait rester à Guéhenno, commune morbihannaise dont tous deux étaient originaires… Elle avait fini par l’emporter, ils habitèrent à Billio, une commune voisine.

Nous étions arrivés ; l’Opéra Garnier se dressait devant nous, il était temps que je descende, l’abandonnant avec une pointe d’émotion.

  • Au revoir… Lui dis-je pour ne pas « A DIEU ».

Je poursuis mon voyage dans l’Opéra puis dans les ruelles de Paris ; tandis que lui fait de même avec sa vie, qui s’achèvera en 1968 ; bien avant ma naissance… !

Cet article a été réalisé dans le cadre de #RDVAncestral

———————————-

Joseph Le Gal, sosa 8 de mon arbre, est né le 8 octobre 1893 à Carisé, village de Guéhenno

En 1919, il contracta mariage avec Augustine Charlo, en la mairie de Guéhenno.

De cette union naîtront 8 enfants, ainsi qu’une fillette décédée à l’âge de 2 jours, conçue avant leur mariage…

Celui-ci décédera le 24 août 1968 au village de Kervarin, commune de Billio, alors âgé de 74 ans…

———————————-

 

Publicités

2 commentaires sur “Rencontre à Paris #RDVAncestral

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :